Nos dentistes
NOTRE BLOGUE
Au centre dentaire à
Saint-Jean-sur-Richelieu

Mauvaise haleine : causes, prise en charge et prévention

Un jeune homme cache sa bouche à cause de la mauvaise haleine

La mauvaise haleine, appelée « halitose » en dentisterie, est un problème qui doit être pris au sérieux lorsqu’il s’avère chronique. La mauvaise haleine est dite « chronique » lorsqu’elle n’est pas causée par la consommation d’aliments et qu’elle persiste, malgré des soins d’hygiène buccodentaire adéquats. Nous abordons cet enjeu important dans cet article, en vous parlant des causes fréquemment associées à la mauvaise haleine chronique et en vous offrant des conseils pour la prévention de cette condition.

Les causes de la mauvaise haleine chronique

Lorsque l’halitose est chronique, cela est souvent dû à des causes bactériennes ou à un problème affectant la santé générale. Il faut savoir qu’une prolifération bactérienne importante, à l’intérieur de l’environnement buccal, risque de donner une mauvaise odeur à l’haleine. En effet, les bactéries de la bouche dégagent des composés volatils qui ont une odeur désagréable.

En ce sens, la mauvaise haleine chronique peut être causée par :

  • La présence de caries dentaires non traitées ;
  • Les maladies gingivales et parodontales ;
  • Des obturations (plombages) ou des restaurations dentaires défectueuses ;
  • Une mauvaise hygiène buccodentaire, entrainant l’accumulation de résidus d’aliments qui finissent par se décomposer dans l’environnement buccal ;
  • Les troubles digestifs, qui perturbent le pH de la bouche et peuvent donner une mauvaise odeur à l’haleine ;
  • La sécheresse buccale, puisqu’une quantité suffisante de salive permet de neutraliser une partie des bactéries nocives ;
  • Le tabagisme et la consommation d’alcool, des habitudes qui perturbent l’équilibre chimique de la bouche ;
  • Une consommation importante de certains groupes d’aliments, dont les aliments riches en protéines et les aliments fermentescibles (oignons, ail, poireau, chou, etc.).

L’importance d’un diagnostic en clinique

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la mauvaise haleine chronique n’est jamais anodine. En effet, il s’agit souvent du symptôme d’une maladie buccodentaire non traitée, qui est en train de se développer. La présence de lésions carieuses risque de contribuer à la mauvaise haleine. C’est aussi le cas de la parodontite, une infection plus avancée des gencives et des tissus qui maintiennent les dents sur la mâchoire. La mauvaise haleine chronique peut être un signe de maladie parodontale.

En ce sens, il est conseillé de consulter le dentiste lorsqu’on souffre de mauvaise haleine chronique. Celui-ci peut alors procéder à un examen complet afin de détecter tout problème pouvant être à l’origine de l’halitose. Le diagnostic permet dès lors de proposer les soins appropriés pour la prise en charge de la pathologie.

Or, si le dentiste ne détecte pas de problème buccodentaire, il pourrait recommander une consultation médicale. En effet, l’halitose peut être liée à un problème de santé générale. Il est donc important de mettre le doigt sur la cause du problème afin d’éviter de potentielles complications.

Des conseils préventifs pour la mauvaise haleine

Voici des conseils qu’il est pertinent d’appliquer pour prévenir la mauvaise haleine ou pour aider à prendre en charge le problème. Cependant, soulignons que ceux-ci ne remplacent pas une évaluation réalisée par le dentiste ou par un médecin en cas de mauvaise haleine chronique.

Pour prévenir la mauvaise haleine, il est conseillé de :

  • Adopter une hygiène buccodentaire optimale, incluant le brossage après les repas et avant d’aller au lit.
  • Ne pas négliger l’utilisation de la soie dentaire afin de bien déloger les restes d’aliments et les bactéries qui se logent dans les espaces entre les dents.
  • Consulter le dentiste sur une base régulière (visites de routine) pour le diagnostic et la prise en charge rapides de tout problème buccodentaire.
  • Boire au moins deux litres d’eau par jour pour aider à prévenir la sécheresse buccale.
  • Éviter les produits du tabac et limiter la consommation d’alcool.
  • Évaluer votre liste de médicaments, pour vérifier si ceux-ci ont pour effet secondaire la sécheresse buccale. Votre médecin pourrait trouver des alternatives.
  • Surveiller la consommation d’aliments qui peuvent causer des troubles digestifs.

 

Si la mauvaise haleine chronique vous préoccupe, n’hésitez pas à nous en faire part lors de votre prochain rendez-vous chez M Dentistes dans le quartier Saint-Luc. Des solutions concrètes existent pour la prise en charge de ce problème !

La clinique sera fermée durant la semaine du 2 au 6 octobre ainsi que les 4 jours suivants, soit les 9-10 octobre et 16-17 octobre pour des rénovations dues à notre dégât d'eau. Merci de votre compréhension.